Pensez a vider le cache de votre navigateur pour le bon fonctionnement du site
VOSTFR
VF
Cerrar
Ajouter un vote positif (+1) +18 Ajouter un vote negatif (-1)




 





    The Astronaut Wives Club - Saison 1


    Créé par : Stephanie Savage

    Avec : JoAnna Garcia Swisher, Yvonne Strahovski, Dominique McElligott


    Année de création : .2015

    Genre : .Drame.Science-Fiction.Famille

    Statut : En production.

    Résumé de la série:
    La véritable histoire des premiers astronautes dans les années 60, et le combat quotidien de leurs femmes et de leurs enfants qui sont catapultés du jour au lendemain sous le feu des projecteurs...

21 » (9 Janvier 2016 14:43)

***Commentaire supprimé***
0

20 » (9 Janvier 2016 01:24)

***Commentaire supprimé***
0

19 » (3 Aout 2015 15:44)

Citation: KKroux
J'ai vu que la traduction de l'épisode 7 était finie, une bonne âme pour le publier ici ?
Merci le staff :3


Merci de l'avoir mis si rapidement :)
0

18 » (2 Aout 2015 21:43)

J'ai vu que la traduction de l'épisode 7 était finie, une bonne âme pour le publier ici ?
Merci le staff :3
0

17 » (31 Juillet 2015 22:06)

Merci beacoup pour la promptitude! Cette série a un je-ne-sais-quoi de captivant et un grain de mélancolie!
+1

16 » (31 Juillet 2015 01:37)

Jahu j'entends bien ce que vous me dites, cependant je n'ai parlé que d'un souvenir d'enfant de 6 ans ! Or à cet age, je n'avais aucune idée géopolitique, sociale, raciale, ni aucune idée des injustices et des drames du monde ? Je n'ai vu qu'une chose : " des homme monter dans une fusée et leurs premiers pas sur la lune ? Pour tous les gamins de mon age c'était magique, merveilleux ? Rien de plus ?
Et je dis juste que cette série me rappelle un peu de ce merveilleux là ?
Je laisse le reste aux érudits, spécialistes des débats stériles sur la condition humaine au travers l'histoire, où, que je sache, l'homme, de touts temps, envers ses congénères, n'a jamais fait preuve d'un débordement d'amour fraternel et de respects mutuel flagrant. C'est dommageable j'en convient... Mais ce n'est pas le sujet traité ici...
0

15 » (29 Juillet 2015 23:28)

Pour quand l'épisode 6? Merci
0

14 » (18 Juillet 2015 00:07)

Alors dire que cette série est idiote et montre des femmes soumises et la lune, bah c'est hors de propos. Cette série montre les années 60, tout simplement, au travers de femmes, et pas n'importe lesquelles, les épouses des premiers astronautes. Pour la planète entière, c'est un angle de vue très pertinent, pour les USA, c'est limite une oeuvre historique. Donc ultra pertinent quand on voit le nombre de séries débiles et sans fond qui inondent leurs petits écrans... Giga-pertinent, même ! Seul bémol, la ségrégation quasi non traitée, mais là encore, la série est en cours de diffusion et je ne serais pas étonné d'en voir quelques bribes d'ici peu. A suivre, donc, au moins pour s'instruire ou véhiculer de la propagande complotiste reptilo-alien-majestique, au choix. (Et vive le 14 juillet, vive la liberté, vive les fesses de Baptiste Giabiconi !)
0

13 » (17 Juillet 2015 23:56)

+1 d'autant plus que la série, pour l'instant, parle du programme Mercury et du programme Gemini, près de 60 ans après les Suffragettes. Si on peut aisément trouver des arguments intéressants qui contredisent la véracité des programmes Appolo, les programmes Mercury et Gemini ont bel et bien eu lieu. Pour info, le programme Mercury était le suivant : placer un homme en orbite autour de la Terre (et la série le montre bien, les cosmonautes "se la mesurent" comme des machos pour savoir qui a fait le plus de tour de la planète. Le programme Gemini, comme son nom l'indique, a envoyé des couples d'hommes pour opérer des manoeuvres techniques dans l'espace, en vue de préparer plus sereinement le fameux programme Appolo, qui lui, et ce uniquement à partir de sa 11ième itération prévoyait de faire poser deux hommes sur la Lune. Quant aux femmes, le ton est clairement donné. Elles commencent enfin à éprouver le désir de revendiquer leurs opinions, leurs idéaux et leurs espoirs, dans un monde encore dominé par la peur de sortir du chemin "tais toi et fais moi un sandwich, femelle"... Alors oui, c'est un petit pas pour la femme, mais un grand pas pour l'humanité, que de les montrer rager parce qu'elles auraient pu elles aussi faire les gros titres des journaux en terme d'exploit aéronautique, de les montrer dominer le couple, ou même dans le reniement de la religion, très très forte à l'époque. (pardonnez ces spoils) Que dire encore des débuts de la liberté sexuelle, avec des clins d'oeils avec les préservatifs et les premiers vibromasseurs.

Alouest, Ne le prenez surtout pas mal, je respecte à donf vos souvenirs, par contre, si vous pouviez avoir un peu de compassion pour les noirs-américains à cette époque, parce que pour eux, ce n'était ni de l'insouciance, ni de la joie de vivre. Je ne suis pas sur que se faire fracasser la tronche pour avoir osé vouloir faire des études, s’asseoir dans un bus, marcher dans la rue ou s'adresser à un "blanc" c'était sympa à vivre. Et c'est aussi sans compter les cubains, les allemands, les japonais, les mexicains, les canadiens, les immigrés post-prohibition, etc... Dans cette série, j'ai compté un seul acteur noir qui sort de la figuration, c'est ce petit black qui a l'air de surkiffer l'espace et dont tout le monde se branle. Et encore, ces textes sont assez courts, l'émotion traitée assez banale. Pour moi, les années 60, c'est la domination de l'homme blanc et sain (je rajoute une couche avec les "asyla" ou asylums pour les non-latinistes.
+2

12 » (15 Juillet 2015 15:18)

Citation: Arika
J'aime cette série. Après la seconde guerre mondiale, les femmes ont su montrer leur force. Gérer le foyer, éduquer les enfants et soutenir son mari et sa patrie n'est pas de la soumission. C'est être le pilier central d'une nation.
Il faut être un peu simplet pour ne pas le voir lol. Agir pour sa famille et son pays, c'est différents que d'avoir un couteau sous la gorge.


Même si je suis d'accord pour dire que c'est ridicule de taper sur cette série sous prétexte qu'elle montre des femmes au foyer, je trouve qu'il ne faut pas exagérer en présentant le fait d'être une épouse et une mère modèle comme un choix délibéré de la part de ces femmes. Certes parmi elles il y en a sans doute qui sont à fond dans leur rôle (encore qu'on pourrait se demander si ce n'est pas de l'aliénation...), mais combien de femmes se sont mariées parce que c'était comme ça à l'époque et qu'elles n'avaient pas d'autres alternatives ? Combien ont endossé ce rôle par défaut, par nécessité et non par vocation ?
Alors le couteau sous la gorge non, mais la "soumission" n'est pas loin quand même. Pas forcément soumission au mari, mais surtout soumission à la société, aux media... (on voit bien ici qu'elles n'ont pas le choix, la société américaine a décidé qu'elles devaient faire ça pour leur nation et les media sont les premiers instruments de cette soumission).
0

11 » (29 Juin 2015 00:35)

J'aime cette série. Après la seconde guerre mondiale, les femmes ont su montrer leur force. Gérer le foyer, éduquer les enfants et soutenir son mari et sa patrie n'est pas de la soumission. C'est être le pilier central d'une nation.
Il faut être un peu simplet pour ne pas le voir lol. Agir pour sa famille et son pays, c'est différents que d'avoir un couteau sous la gorge.

En tout cas, j'aime quand les gens se surpassent. Regarder le ciel et dire "un jour l'homme volera". Regarder la lune et dire "un jour l'homme marchera sur la lune". Regarder Mars et dire .... à nous d'écrire la suite.

Bref, ici c'est intéressant de voir ce qu'implique de devenir l'épouse modèle de l’Amérique toute entière. Surtout quand la réputation fait une personne comme à cette époque.
+1

10 » (27 Juin 2015 12:17)

Citation: alouest2015
Je regarde cette série peut être d'une autre façon que vous autres, avec un brin de nostalgie et un rappel à l'enfance, pour toute notre génération qui est restée scotchée, quasi en apnée devant un téléviseur des heures entières, à regarder le premier pas de l'homme sur la lune...
Nous n'avions pas école ce jour là...
Nous nous réunissions les uns chez les autres ( peu de gens avait un téléviseur à l'époque) et avons regardé ce moment unique, partagé ensemble nos impressions, sentiments, inquiétudes, joie, en communauté réelle et non au travers de commentaires laissés sur des réseaux sociaux insipides, sans chaleur, ni humanité !
Un peu comme on regarderait une photo de famille...
Une autre époque...
Pour moi, tout cela est de l'ordre du souvenir marquant, et les producteurs de la série l'ont à mon avis, bien ciblé.
Dans une époque troublée, pleine d'insécurité, d'interdits et de violence, nous retransposer dans une époque faites d’insouciance et de joie de vivre que furent les années 60 est une façon habile de récupérer les "clients" de Mad Men !




C'est exactement de cette manière que je perçois cette époque et ça me rend nostalgique bien que je ne l'ai pas connue (j'ai quand même connu l'absence d'internet... et tout le monde a survécu... lol) Cette période a dû être profondément intense.
+2

9 » (27 Juin 2015 12:00)

Citation: alouest2015
Je regarde cette série peut être d'une autre façon que vous autres, avec un brin de nostalgie et un rappel à l'enfance, pour toute notre génération qui est restée scotchée, quasi en apnée devant un téléviseur des heures entières, à regarder le premier pas de l'homme sur la lune...
Nous n'avions pas école ce jour là...
Nous nous réunissions les uns chez les autres ( peu de gens avait un téléviseur à l'époque) et avons regardé ce moment unique, partagé ensemble nos impressions, sentiments, inquiétudes, joie, en communauté réelle et non au travers de commentaires laissés sur des réseaux sociaux insipides, sans chaleur, ni humanité !
Un peu comme on regarderait une photo de famille...
Une autre époque...
Pour moi, tout cela est de l'ordre du souvenir marquant, et les producteurs de la série l'ont à mon avis, bien ciblé.
Dans une époque troublée, pleine d'insécurité, d'interdits et de violence, nous retransposer dans une époque faites d’insouciance et de joie de vivre que furent les années 60 est une façon habile de récupérer les "clients" de Mad Men !




Merci pour ce charmant témoignage qui nous permet de voir cette série sous un tout autre aspect...
+1

8 » (27 Juin 2015 07:03)

Je regarde cette série peut être d'une autre façon que vous autres, avec un brin de nostalgie et un rappel à l'enfance, pour toute notre génération qui est restée scotchée, quasi en apnée devant un téléviseur des heures entières, à regarder le premier pas de l'homme sur la lune...
Nous n'avions pas école ce jour là...
Nous nous réunissions les uns chez les autres ( peu de gens avait un téléviseur à l'époque) et avons regardé ce moment unique, partagé ensemble nos impressions, sentiments, inquiétudes, joie, en communauté réelle et non au travers de commentaires laissés sur des réseaux sociaux insipides, sans chaleur, ni humanité !
Un peu comme on regarderait une photo de famille...
Une autre époque...

Pour moi, tout cela est de l'ordre du souvenir marquant, et les producteurs de la série l'ont à mon avis, bien ciblé.
Dans une époque troublée, pleine d'insécurité, d'interdits et de violence, nous retransposer dans une époque faites d’insouciance et de joie de vivre que furent les années 60 est une façon habile de récupérer les "clients" de Mad Men !
+5

7 » (26 Juin 2015 15:19)

"ce genre de serie ne devrait même pas effleurer l'idée ni d'un scenariste ni d'un producteur"

Quelle jolie blague.
Au contraire, c'est cool que des idées comme ça effleure les esprits des scénaristes. Douces femmes soumises? On ne doit pas avoir regardé le même pilot. Bref, tout ça pour dire que pour moi c'est cool de voir l'envers du décor. Les séries un peu vieillotte, dans une ancienne époque, ne sont pas mon style pourtant celle-ci a l'air vraiment intéressante. Je ne vois pas où les gens ont vu des femmes "pots de fleurs", chacune ont l'air d'avoir leurs propres secrets.
Bien sûr la série n'est pas dark dans le futur, pourquoi s'attendre à ça? Le résumé indique clairement la situation. Il y a tellement de séries science-fiction, je suis sûre que l'une va convenir. Ici, on voit le côté moins rose des vies de familles des premiers astronautes et je trouve ça vraiment cool !

J'ai hâte de voir le second épisode.
+3

6 » (23 Juin 2015 02:14)

pour discuter et argumenter il aurait fallu que tu représentes quelqu'un avec qui je puisse le faire , or pour moi tu n'est qu'une chose insignifiante qui ne mérite que mon mépris

le boulet , c'est toi
-6

5 » (22 Juin 2015 23:20)

beurk j'ai déjà vu l'épisode de code quantum sur les pilote, puis ya le film avec tom cruise et... marre des vieux film sur les premier astronaute, c'est viellot et surtout naze parce que la femme doit toujours être un pot de fleur et ca me donne des envie de meurtre

j'aurai prefere une histoire plus dark sur les astraunaute du futur ca aurai été tellement plus novateur
0

4 » (21 Juin 2015 13:23)

Début prometteur. J'ai apprécié me plonger dans les 60's.
+1

3 » (20 Juin 2015 19:38)

laisse tombé , je vais argumenté avec toi , mon avis ne concerne que moi, si tu n'es pas d'accord ou même si tu es d'accord avec moi , ca ne changera absolument pas ma vie . Je regarde une série et je dis ce que j'en pense , point barre

je maintiens ce que je dis , ce genre de serie ne devrait même pas effleurer l'idée ni d'un scenariste ni d'un producteur ...


Effectivement tu penses ce que tu veux, mais j'ai aussi le droit de penser que ce tu en penses n'est pas pertinent. Si ton avis ne concernait que toi tu ne l'aurais pas publié il me semble. Au lieu de prendre la mouche comme tu le fais tu pourrais discuter, argumenter, mais comme tu ne le fais pas je laisse tomber en effet.

Nulle envie de me battre contre des moulins à vent... boulet
+5

2 » (20 Juin 2015 18:09)

Citation: Zénon
Citation: m2m45
encore une serie completement intutile
comme s'il était possible d'aller sur la lune? déja cela galère a tenir autour de la terre c'est pas me faire avaler que des gens sont allés sur la lune impliquant les fem:mes douces soumise au foyer .


Elles ne sont pas toutes douces, l'une d'elle est sur le point de divorcer, l'autre a vécu une vie d'aventurière à l'étranger avant même d'être mariée, plusieurs semblent avoir des secrets cachés. C'est plutôt toi qui véhicule le cliché femme au foyer = femme soumise. Sans compter qu'il faut se figurer le contexte des années 60-70 aux USA.

Dans les années 80 on a eu droit à l'Etoffe des héros, aujourd'hui on voit l'envers du décor. Sans être révolutionnaire cette série est intéressante au vu de ce premier épisode.

Citation: Zénon
Citation: m2m45
encore une serie completement intutile
comme s'il était possible d'aller sur la lune? déja cela galère a tenir autour de la terre c'est pas me faire avaler que des gens sont allés sur la lune impliquant les fem:mes douces soumise au foyer .


Elles ne sont pas toutes douces, l'une d'elle est sur le point de divorcer, l'autre a vécu une vie d'aventurière à l'étranger avant même d'être mariée, plusieurs semblent avoir des secrets cachés. C'est plutôt toi qui véhicule le cliché femme au foyer = femme soumise. Sans compter qu'il faut se figurer le contexte des années 60-70 aux USA.

Dans les années 80 on a eu droit à l'Etoffe des héros, aujourd'hui on voit l'envers du décor. Sans être révolutionnaire cette série est intéressante au vu de ce premier épisode.


laisse tombé , je vais argumenté avec toi , mon avis ne concerne que moi, si tu n'es pas d'accord ou même si tu es d'accord avec moi , ca ne changera absolument pas ma vie . Je regarde une série et je dis ce que j'en pense , point barre

je maintiens ce que je dis , ce genre de serie ne devrait même pas effleurer l'idée ni d'un scenariste ni d'un producteur ...
-5

Votre Pseudo:*
Gras italique souligné barré | aligner à gauche centrer aligner à droite | Ajouter un smiley Le choix de la couleur | texte caché insérer un commentaire Convertissez le texte choisi de la translittération au Cyrillien Insérer Spoiler
Question:
Quelle est la capitale de la Belgique ?
Réponse:*
*